dimanche 19 juin 2016

Le changement comme big bang

Le changement est un big bang, dit ce blog. C'est à dire qu'il est imprévisible. Et qu'il donne un résultat imprévisible. C'est une nouvelle naissance, écrivait Hannah Arendt. Le monde est un système qui obéit à un principe. Le changement change le principe et le système. De la naissance, par exemple, on passe au mérite. 

Que peut-on faire dans ces conditions ? Repérer aussi vite que possible que les lois du système ont changé. Et s'adapter en fonction. 

Si ces prémices sont justes, je vois trois conséquences :
  • Notre esprit est victime du système, qui l'influence, Big Data pourrait être un moyen d'éviter les biais de pensée. 
  • Tant que l'on n'a pas repéré le changement, c'est le chaos. Peut-il se faire qu'un jour nous devenions incapables de percevoir ses règles ? 
  • Et si nous rendions le monde de plus en plus complexe, et donc de moins en moins compréhensible ?