vendredi 10 juin 2016

L'escroquerie de Sartre

L'existentialisme, c'est tout con. Cela vient de Kierkegaard. Après Kant, Hegel cherche à bâtir le monde sur la raison. Cela part d'un bon sentiment. On ne peut pas connaître la réalité de la nature, autant bâtir un univers où il ferait bon vivre. Malheureusement cela débouche sur le néant, l'absurde. (D'où le nihilisme des possédés de Dostoïevski et les travaux de Marx.) Cela révolte Kierkegaard. Cette folie vient de ce que nous ne savons plus ce qu'exister, vivre, signifie, dit-il. L'existentialisme, c'est se débarrasser des effets pervers de la raison, pour retrouver le sens de la vie. 

Or, Sartre s'est fait le champion de l'existentialisme pour justifier Hegel et le nihilisme ! Il a récupéré l'existentialisme pour lui faire dire le contraire de ce qu'il signifiait ! 

(Le nihilisme est le mal de l'intellectuel : il ne peut plus penser que dans le cadre de ce qu'on lui a enseigné. Il vit dans un monde de concepts abstraits. Et ce cadre, comme le dit Gödel, est "incomplet". Il produit l'impuissance. L'intellectuel est condamné à l'absurde.)