vendredi 8 juillet 2016

Harcèlement moral

D'anciens dirigeants de France Télécom, sont poursuivis pour harcèlement moral. Une première ? Il y a une loi : "Quiconque « harcèle autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail » est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende, dit l’article 222-33-2 du code pénal."

D'après ce qu'en dit Le Monde, les dits dirigeants avaient clairement expliqué qu'ils voulaient réduire de 20% les effectifs de la société. Et les traces qu'ils ont laissées semblent tout aussi clairement signifier qu'ils voulaient le faire par dégradation de leurs conditions de vie professionnelle. 

Ce qui est curieux, c'est qu'ils ne se soient pas demandé si, en dégradant les conditions de travail de leur société, ils n'allaient pas aussi dégrader sa performance. Il est vrai qu'à l'époque on disait que le changement, n'importe quel changement, était bon. Parce qu'il forçait à la remise en cause des routines.