dimanche 3 juillet 2016

Le remplacement des espèces

Les conditions que crée l'homme créent de nouvelles espèces animales. Par exemple, il y a un moustique du métro, qui ne peut vivre que dans le métro. Et cette création est extrêmement rapide. Et ces espèces tendent à éliminer les espèces naturelles. 

Herbert Simon opposait les sciences naturelles aux sciences de l'artificiel. Les premières étaient la science de ce qui existait sans l'homme, les secondes celles de l'action humaine. L'homme a créé un monde artificiel auquel la nature doit s'adapter. Mais ce changement n'est pas sans conséquences. 

(Le progrès est d'ailleurs probablement une course pour échapper aux conséquences de nos idées saugrenues. Mais ce qui ne tue pas renforce... Il y a peut-être un espoir.)