dimanche 24 juillet 2016

Munich ou le mal américain ?

Au sujet des morts du 14 juillet de Nice, j'envisageais une épidémie d'un type particulier de suicide. La fusillade de Munich semble confirmer cette intuition. Les Allemands appellent le phénomène "Amok", du nom de la nouvelle de Zweig, et disent que le tueur de Munich voulait imiter Anders Breivik, tueur norvégien. 

La pratique étant quasi quotidienne aux USA, on peut se demander si elle n'a pas été importée chez nous, lorsque la culture américaine s'est imposée au monde. Il serait curieux de penser que les Jihadistes sont des Américains comme les autres...