mardi 19 juillet 2016

Pas d'union nationale

Les partis de droite dénoncent la responsabilité du gouvernement. Le drame de Nice aurait pu ne pas avoir lieu. 

Pourquoi, cette fois-ci, n'y a-t-il pas eu union nationale ? Une hypothèse est que la droite n'ait pas eu confiance en la gauche. Elle soupçonne peut-être que le gouvernement a constaté que les attentats profitaient à sa popularité. Alors, il a transformé ce qui pourrait être l'acte d'un désespéré en un attentat. Et la droite ne veut pas se faire prendre à un piège dans lequel elle reconnaît une manœuvre politique dont elle est familière. On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace ?