vendredi 26 août 2016

Aroun Tazieff

Lundi dernier j'entendais parler d'Aroun Tazieff. Il se trouve que je l'ai rencontré. Il était venu faire une présentation dans mon école d'ingénieur, du temps où j'étais élève. Je crois me souvenir que j'étais surpris de le voir là. On n'était plus à l'époque des grandes découvertes, où les Paul-Emile Victor ou Cousteau fascinaient les foules. Et son expérience n'était pas d'un grand intérêt pour les choix de carrière d'un ingénieur. L'ingénieur n'était plus un aventurier de la science, mais un fonctionnaire.

Il a commencé son intervention en nous disant que nous devions être étonnés de le voir là. Car, en France, on oublie à quel point on est épargné par les phénomènes naturels. Et nous avons découvert ce que l'on appellerait maintenant un formidable "story teller". Ce qu'il nous a dit était passionnant. Mais j'étais trop prisonnier de mes idées reçues pour le comprendre.