lundi 29 août 2016

Gauche et classe populaire

Samedi, débat chez France Culture. La gauche a déserté les "classes populaires". Je me suis demandé, à l'époque du bac pour tous ce qu'étaient ces fameuses "classes populaires". Je n'ai pas eu de réponse. (Sinon qu'elles voteraient à 51% FN !)

C'était le PC qui était la voiture balai de la gauche. Et elle a disparu. Il reste un parti pour intellos qui ne fait plus une politique de gauche. D'ailleurs plus on va aux extrêmes, plus on a d'intellos. Ce qui m'a semblé rejoindre les idées d'Alain Finkielkraut, en les exprimant différemment. Si je comprends bien, pour lui la gauche fait plus que de se désintéresser des classes populaires : elle les juge obsolètes, nativement réactionnaires. 

Quelqu'un a aussi dit qu'un gouvernement est supposé représenter tout un peuple, et non promouvoir les intérêts de certains au détriment de ceux des autres. Apparemment, c'était une nouveauté révolutionnaire.