dimanche 21 août 2016

Langage des cités.

Un de mes voisins me racontait que notre quartiers avait été fréquenté par des bandes de jeunes. Ils discutaient tard le soir, et fumaient du hasch. Il avait essayé de leur expliquer qu'ils l'empêchaient de dormir, mais rien n'y faisait. Jusqu'à ce qu'un nouveau voisin s'installe. Ce dernier a demandé au premier comment il s'était adressé aux jeunes. Vous avez été trop poli. Ces jeunes parlent comme dans les cités. Mais ils n'en viennent pas. Moi j'en viens, et je sais comment leur parler. Le dialogue entre le nouveau et les jeunes a eu quelque chose d'un film de Clint Eastwood (sans arme à feu). On ne voit plus les jeunes. 

Société en manque d'autorité ?