dimanche 28 août 2016

On ne naît pas laïc, on le devient

Le retour à la laïcité est surprenant. Car la gauche est à l'origine de sa disparition. Or, c'est elle qui s'en réclame maintenant. Confusion. 

Le plus surprenant est que la laïcité ne semble jamais avoir eu d'âge d'or. Elle a été en transformation permanente (cf. son histoire). Il n'y a donc pas de "laïcité". Plus exactement, on ne naît pas laïc, on le devient : la laïcité est un mouvement permanent ayant pour objet de « permettre un vivre ensemble pacifié » (Jean Baubérot). 

Peut-être faudrait-il repartir de cette définition, afin de définir une laïcité qui convienne à notre époque ?