dimanche 25 septembre 2016

Communiquer comme Trump

Rien n'y fait. Prouvez que M.Trump ment ou démontrez qu'il va provoquer une catastrophe, il reste toujours aussi populaire. Pourquoi ? 

Les Grecs distinguaient la dialectique et la rhétorique. La dialectique cherche la vérité grâce à la raison. Lorsque je fais une conférence, on me présente comme enseignant, surtout pas comme consultant. Et ce même dans les temples français de l'entrepreneuriat. Qui ferait confiance à un consultant ? En France, mieux vaut rouge que marchand. La rhétorique, c'est jouer sur l'émotion, pour persuader.

Et Trump ? Les Américains appellent leurs grandes fortunes des années 1900 les "robber barons". Attrape-moi si tu peux. Le père du héros est un petit escroc. Il est pitoyable et sympathique. Le héros ? C'est un faussaire de génie. Il est condamné à perpète en France, il est une gloire aux USA. Aux USA, le bonimenteur de foire termine dans le goudron et les plumes, sur un rail, mais il est sympathique. Parce qu'il veut sortir de sa condition. Et peut-être même faire le bonheur de sa famille. C'est un entrepreneur. Dieu reconnaîtra ses bonnes intentions et comprendra ses petits écarts avec la rigueur. Trump est un de ces hommes-là. Il prétend qu'il est milliardaire. C'est probablement faux. Mais il vit comme un milliardaire, aux crochets des banques. C'est une preuve de talent. Il dit n'importe quoi ? Comme ces aventuriers qui ont fait l'Amérique.

(La radio m'a donné un autre exemple. Juppé, c'est la dialectique. Sarkozy, la rhétorique.)