vendredi 23 septembre 2016

De la perversion en politique

M.Sarkozy devrait être notre prochain président. D'après un sondeur, M.Juppé ne pourrait faire, au mieux, que jeu égal avec lui, lors de la primaire des républicains. Et encore, si d'hypothétiques non inscrits, en partie de gauche, y participent. 

Étrange. M.Sarkozy va gouverner le pays alors qu'il est honni par une très grosse majorité de l'électorat. (A moins que le dit électorat ne le contraigne immédiatement à la cohabitation.) En Angleterre, c'est pareil. M.Corbyn semble fermement installé à la tête du parti travailliste, ce qui condamne ce parti au purgatoire, voire à la dislocation. Tous les deux ont utilisé les règles de la démocratie pour leur faire dire le contraire de leur esprit.

Cela m'a rappelé la question du "pervers narcissique". Dans une société individualiste, l'homme, égoïste, utilise les règles sociales pour son intérêt propre : il les pervertit ?