dimanche 4 septembre 2016

France révolutionnaire

Pourquoi notre pays donne-t-il le spectacle, depuis toujours, de luttes fratricides et abjectes ? Et si c'était une affaire de division des tâches ? Entre raison, cœur et corps ? La raison, les intellectuels, sombre dans le nihilisme ; le coeur, dans le fanatisme religieux ; et le corps cède aux pulsions animales. Les trois se stimulent en se combattant, pour détruire leur adversaire commun : la société. Celle-ci n'est pas une victime innocente : elle ne nous tient pas assez fermement pour éviter ces pulsions centrifuges. 

Il y a eu deux tentatives pour ce faire. D'abord le pouvoir monarchique, remis à l'ordre du jour par de Gaulle. Et les 3ème et 4ème Républiques, radicales. Leur idée était de créer une élite, grâce à l'ascenseur de l’Éducation nationale, qui serait fidèle à ses racines populaires, et qui présenterait, en outre, à la fois les caractéristiques du cœur et de la raison.