vendredi 9 septembre 2016

Globalisation et nationalisme

La globalisation a du plomb dans l'aile. Pourquoi ? Parce que les grandes sociétés ont joué les États les uns contre les autres. Ce qui a nuit à l'intérêt des peuples. Ce qui les fait plonger dans le nationalisme. Et le nationalisme bloque la globalisation. (Seuls les USA sont assez puissants pour s'opposer à cet effet destructeur.) Autrement dit, si les États veulent faire le bien de leurs peuples, ils doivent s'unir (notamment en termes d'impôts) pour résister aux multinationales. Alors, la coopération mondiale repartira, ce qui sera bon pour les multinationales. Voilà, il me semble, la thèse très systémique de Martin Wolf du FT.