samedi 29 octobre 2016

Assurance vie et justice sociale

Un ami s'est penché sur la question des assurances vies. On cotise généralement à une assurance vie pour recevoir une retraite complémentaire. Ce qui est utile au nombre grandissant de gens qui sortent, pas toujours volontairement, du salariat. Le gouvernement aurait fait passer une loi selon laquelle il peut suspendre le paiement de retraites. En effet, les assurances vies seraient fragiles. (Il aurait lu cela dans le Canard Enchaîné.)

Donc, vous cotisez pour quelque-chose qui ne vous rapportera peut-être rien ! Mieux. D'après ce que j'ai compris, pour recevoir une retraite de l'ordre de 1000€/mois il faut 5 ou 600.000€ de capital. Ce qui permet de mettre un prix sur une retraite. Imaginons que vous soyez un fonctionnaire (retraite assurée) un peu élevé, qui peut compter sur une retraite de 5000€ par mois. C'est l'équivalent d'un capital de 2,5 à 3m€. (Même raisonnement pour un couple.) Toujours mieux : l'homme des 600.000€ a de bonnes chances de payer l'ISF, pendant des années, pour quelque-chose qui ne lui servira à rien, mais pas celui des 3m, dont le capital est garanti par l'Etat ! 

Exemple parmi d'autres de mesures qui n'ont pas l'effet escompté ? 0) Le grand fauve du capitalisme a les moyens d'échapper à tout ; 1) reste le petit porteur de capital, il est désigné à la vindicte populaire ; 2) lui même se retourne contre le fonctionnaire, qu'il considère comme un profiteur. Et si vouloir la "justice sociale" conduisait à la guerre civile ?