vendredi 14 octobre 2016

Bob Dylan

France Culture a eu le nez creux : il y a peu, il diffusait la vie de Bob Dylan en feuilleton. Hier soir, lorsque mes cousins ont appris qu'il avait eu le prix Nobel, ils ont pensé que ses jurés l'avaient choisi en désespoir de cause. La littérature mondiale est en faillite.

Personnellement, je ne sais pas quoi en penser. Je n'ai pas entendu le feuilleton en intégralité. Le peu que je retiens ne me fait pas trouver Bob Dylan très sympathique. Ce que l'on peut admirer, c'est son succès. Il a été l'homme d'une époque. Il a gagné beaucoup d'argent en exploitant le mécontentement que suscitait le sort de certains catégories de la population. Quant à son art ? Il a une curieuse voix, qui est peut-être un équivalent de celle de Renaud : le gosse de riche, qui se donne une voix de pauvre. Je suis totalement incapable de juger ces textes, que je n'ai pas lus. Je reconnais la musique de ses chansons à succès. Mais celle des titres peu célèbres, entendus dans l'émission, me semblait sans saveur. 

Nobel = Oscar ? Le Nobel ne juge pas, il ne fait que reconnaître un consensus social. Il vole au secours de la victoire. Il est de son temps.

(Ce qu'en dit un spécialiste : Bob Dylan c'est l'esprit du moment appuyé sur un usage intelligent de la technique. Très pro, très américain.)