mardi 25 octobre 2016

Changement de société

Il y a trente ans, j'ai vécu les prémisses d'un phénomène qui a bouleversé notre société. D'un seul coup, nous avons compris que le pouvoir se prenait. Auparavant nous pensions que le pouvoir se donnait. Il était distribué en fonction d'un mérite qu'évaluait l'école. Nous étions placés dans la société en fonction de nos résultats aux concours qu'elle nous faisait passer. 

Cette révolte n'a-t-elle pas mis la société sens dessus dessous ? J'ai observé l'ascension fulgurante de personnes que l'ancien système considérait comme des ratés. Ils étaient probablement motivés par leurs frustrations. Et ils ont eu vite fait de constater que l'auto-satisfaction de l'élite la rendait incapable de défendre l'ordre établi, et même de percevoir qu'il était en train de changer. D'ailleurs, son complexe de supériorité la rendait extraordinairement facile à manipuler.

(NB. Ce que je dis du mérite a été explicitement le projet de la République : nous donner une position en fonction de mérites que l'école évaluerait.)