lundi 17 octobre 2016

Crash stratégie

Un de mes partenaires appelait cela une "crash stratégie". Un étudiant, qui passait un entretien d'entrée dans un DESS (Master 2), illustre le concept. Alors que le jury était prêt à l'admettre, peut-être parce qu'il l'avait trouvé un peu froid ?, il a conclu son intervention, avec un ton désagréable, en affirmant que d'autres possibilités lui étaient ouvertes. Sa candidature n'a pas été retenue. La crash stratégie, c'est une idée fixe qui vous fait échouer. 

Il semblerait que M.Hollande illustre ce phénomène. Plus il parle, plus il s'enfonce, plus il parle...