vendredi 14 octobre 2016

Faire une allocution

D'aussi loin que je me connaisse, j'ai toujours donné des conférences. Y compris à mes grands parents lorsque j'étais à la maternelle ! (C'est à ce genre de souvenirs que je constate à quel point ils m'aimaient !) Or, depuis quelques temps, j'ai commencé à me sentir mal à l'aise. Pourquoi ?

Ne serais-je pas décalé ? Je parle aux gens de sujets qui devraient les préoccuper selon moi, mais qu'ils jugent inquiétants ? Point 2 : je joue de l'autorité de la science, j'empile les références, alors que plus rien n'a d'autorité ? Chacun voit midi à sa porte ?

J'en étais à me demander si je ne devais pas imiter Trump, lorsque je me suis dit qu'il y a du bien dans ma façon de procéder : je considère mes interlocuteurs avec respect. Je veux leur donner ce que j'ai de mieux. Et je crois qu'ils le comprendront. Mon tort est de sous-estimer ce que j'ai fini par accumuler. Le risque que je cours est de confondre une bouteille d'eau avec une bouche à incendie, pour utiliser une approximative citation américaine.