jeudi 27 octobre 2016

La transformation digitale : faire de nous des numéros

Je lisais quelque part que quelqu'un, qui était présenté comme une gloire intellectuelle de notre temps, estimait que puisque l'on avait des données, tout était fini. Désormais, nos problèmes allaient se résoudre par un brassage de données et un calcul de la seule bonne décision. 

L'argument est vieux. Les scientifiques de l'ère moderne ont cru que la science résoudrait les problèmes humains ; les débats d'idées seraient remplacés par la résolution d'équations. Depuis, les incultes de la Silicon Valley ont pris la place des philosophes des Lumières, et le "digital" celui de la science. On n'a que ce que l'on mérite ?

La transformation digitale porte bien son nom. Il s'agit de transformer l'homme, et la nature, en chiffres. Même le totalitarisme est victime du chiffre ! Il devient d'une stupidité abyssale.