mardi 25 octobre 2016

mai 68 : le printemps français ?

C'est étrange à quel point mai 68 ressemble aux printemps arabes. La jeunesse se révolte contre une vieillesse constipée. Il s'ensuit le chaos. Qui gagne ? Ceux qui ont les moyens d'assumer le pouvoir, et de profiter du chaos. 

Théorie du complot : l'Amérique fait exploser l'ordre ancien, pour imposer son modèle sociétal. Or, l'Amérique, elle-même, a subi, en précurseur, ce phénomène de révolution étudiante. Et si l'Amérique n'avait pas fait le printemps ? J'écoutais un journaliste parlant de sa découverte de la musique américaine. Cette musique, les films et la culture qui allaient avec parlaient de liberté, une liberté dont on pouvait profiter tout de suite. Les autres cultures n'ont pas compris : elles disaient à leurs jeunes : pourquoi vous impatientez-vous ? On vous aime, demain on vous donnera notre place. Demain vous serez de vieux cons. 

(Si l'Amérique ne fait pas le printemps, il est logique qu'elle l'encourage : après tout elle y voit ce à quoi elle croit, comme un parent se réjouit de voir ses traits chez son enfant.)