jeudi 27 octobre 2016

M.Hollande et la police

La police est mécontente. M.Hollande lui donne 250 millions. C'est comme cela que se terminent les conflits, en France. La formule : travailler moins et/ou gagner plus (généralement et). Faudrait-il voir dans ce réflexe pavlovien la raison du déficit français ? D'une perte de compétitivité, et de créativité, que l'on compense à coups de baisse de salaire et de pertes d'emplois ?

Dans les années 90, les personnels de la RATP ont traversé une crise qui ressemble à celle des policiers. Qu'a fait sa direction ? Elle a attaqué la cause du problème. Les tags et les vendeurs de drogue. Et, ce faisant, elle a découvert la raison réelle du malaise : des personnels qui aspiraient à un travail à la hauteur de leur mérite. Elle leur a donné des responsabilités. Tout le monde a été gagnant. Et cela n'a rien coûté. 

Et si l'on choisissait notre prochain président pour sa capacité à réformer la RATP ?