lundi 17 octobre 2016

Peut-on prévoir l'avenir ?

Niels Bohr disait qu'il est difficile de prévoir, en particulier l'avenir. On a affirmé qu'il était l'homme le plus intelligent du monde. Et pourtant il n'avait pas compris qu'en termes d'avenir on n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Car, il y a des prévisions qui marchent. Ce sont les "prédictions auto-réalisatrices". Il suffit de lire un journal américain d'affaires pour comprendre comment procéder. Si vous convainquez le marché que l'avenir est à votre produit, Big Data, la voiture sans pilote, Uber..., alors tout le monde va le penser, et cela va être effectivement le cas. C'était un mécanisme qui a été utilisé avec succès lors de la spéculation de 29. Malheureusement, comme en 29, cela peut donner un effet mouton de Panurge. 

Il y a mieux. On peut procéder comme le sculpteur, ou le sage chinois. C'est-à-dire chercher s'il n'y a pas en potentiel dans l'avenir un monde qui pourrait nous convenir, et de faire basculer le cours des choses dans cette direction. C'est ça le changement.