lundi 10 octobre 2016

Trump lâché par les siens

Cette fois-ci c'est l'hallali disait France Culture, parlant de M. Trump. Il a menacé Mme Clinton de la poursuivre pour une histoire d'email. Cela ne se fait pas lui a dit M.Bush. Imaginez que l'on me poursuive pour mes responsabilités dans la guerre d'Irak, quel manque d'éducation ! Cela ne se fait pas, non plus, en France, n'est-ce pas M.Sarkozy ? 

Le journaliste était surpris, aussi, que ce lâcher par la droite vienne si tard, alors que M.Trump avait dit des horreurs sur beaucoup de gens. Or, ce qu'a dit M.Trump en privé, c'est ce que bien des hommes disent en privé. Et que beaucoup font (DSK ?), en particulier chez les politiques dont la lubricité est bien connue. On peut le faire, mais à condition de ne pas le dire en public ? Comme au tant de la prohibition. Décidément, Clint Eastwood paraît avoir vu juste : ce qu'attaque M.Trump (par sa seule présence ?), c'est le "politiquement correct", l'hypocrisie (américaine). C'est-à-dire une identité fantasmée. Comme l'expliquent mes livres, c'est le meilleur moyen de se faire flinguer. Make my day, Mr Trump.