mardi 22 novembre 2016

Angela la terrible

La nouvelle du week-end, ce n'est pas M.Fillon. C'est Mme Merkel. Elle reste à la tête de l'Allemagne.

Xexit. L'Angleterre et les USA refusent la concurrence internationale et parlent de relance. L'Europe continentale va demeurer sous l'emprise de la rigueur. Et l'immigration de l'Europe de l'Est, refusée par l'Angleterre, va devoir se rabattre ailleurs. Au même moment, les taux d'intérêt montent et la dette de la France s'alourdit. M.Fillon a choisi de plonger, pour prendre de la vitesse. 

Ce qui ne tue pas renforce. Il va falloir du talent pour éviter que la recherche de compétitivité ne produise beaucoup de perdants, qui réclament une fermeture des frontières. Le Frexit de Mme Le Pen. L'avenir de l'Europe, c'est maintenant ?