jeudi 3 novembre 2016

Comment l'homme change-t-il ?

J'ai toujours tort, dit ce blog. Son moteur est le paradoxe. En confrontant ce que je croyais à ce que j'observe, je me rends compte que le monde n'est pas ce que je pensais. Mécanisme douloureux. 

C'est exactement le dégel de Kurt Lewin. Sa théorie du changement. L'échec force nos certitudes inconscientes à devenir des incertitudes conscientes. Bergson l'approuve : quand l'inconscient est en difficulté il appelle la raison. Quant à l'efficacité de la raison, il faut en référer aux Grecs. Logos, c'est à la fois la raison individuelle et la parole. Il me semble que la raison est moins utile du fait de sa capacité de résolution de problème, que parce qu'elle nous permet de demander de l'aide à la société.