vendredi 25 novembre 2016

De qui Fillon est-il le nom ?

Il y a quelques années, lorsque j'ai regardé une analyse de l'électorat de M.Sarkozy, j'ai trouvé qu'il était très différent de la masse des Français. C'est un électorat conservateur. Peut-être dirait-on "néo conservateur" aujourd'hui. Les ennemis jurés de la gauche de gouvernement, bien plus que le FN. Ceux qu'elle ne manque pas une occasion de canarder. Possible incarnation moderne des Versaillais (qui ont affronté la commune en 1871). Et si c'était l'électorat de M.Fillon ? Voilà ce que l'on gagne à se présenter en "Thatcher de la Sarthe" ?

Si c'est le cas, cela signifie que cet électorat, apparemment très féminin, a été déçu par M.Sarkozy, ou qu'il n'a pas cru en ses chances, et qu'il a porté ses voix sur M.Fillon. Cela signifie aussi que l'on s'est trompé en croyant que les votes de la gauche et des non alignés feraient la loi lors de la primaire des Républicains. M.Fillon serait porté par la vraie droite. Lorsque l'on regarde le taux de participation des électeurs de gauche, on peut se demander si M.Juppé, quant à lui, a reçu beaucoup de voix de droite.