lundi 28 novembre 2016

Fidel Castro

Débat passionné chez France Culture. On parle de Fidel Castro. Ce n'est plus un héros, mais il demeure un grand Satan. Curieux : la dictature paraît une caractéristique culturelle de l'Amérique latine. Qu'a-t-il eu de pire que les autres dictateurs du cru ?

Si j'ai bien compris, dans les années 50, Cuba était l'arrière cour de ce que les USA avaient de plus infect. Castro a été le nom de la révolte contre cette situation. Il n'était pas franchement communiste. Seulement, quand les USA ont décidé de votre perte, et que vous dirigez une île misérable des Caraïbes,  il vous faut un allié. Et il n'y avait que l'URSS qui ait la force nécessaire. Imaginez-vous que vous fassiez face à la nation la plus puissante au monde, et qu'elle multiplie les tentatives d'assassinat sur votre personne... pensez-vous que vous garderiez le sens de la mesure ? En tout cas, d'après l'émission, si les Cubains lui sont attachés, c'est parce que, comme Poutine ou de Gaulle, il a fait de son pays une nation avec laquelle les plus grands ont dû compter. La fierté, voilà une dimension de la politique que l'intellectuel tend à sous-estimer.