mercredi 9 novembre 2016

M.Trump et la démocratie

Aux aurores, France Culture commentait ce qui commençait à ressembler à la victoire de M.Trump. On ne voulait pas y croire. 

Si les démocrates américains partagent l'opinion de France Culture, il est facile de comprendre les raisons de la victoire de M.Trump. Qu'ai-je entendu ? Que ceux qui ont voté pour pour lui étaient des petits blancs obtus et racistes, et qu'ils étaient ingrats, car, eux, contrairement à nous, ils avaient de l'emploi. Effet pervers de la démocratie, mon brave Monsieur, on fait le bien du peuple et il vous maudit ! 
Certes. Mais on entendait aussi dire que le niveau de vie de certaines catégories de la population était équivalent à ce qu'il était dans les années 60... Et beaucoup de Démocrates ont voté Trump : brutalement devenus idiots ? Et les minorités opprimées, et intelligentes, n'ont pas soutenu en masse leurs bienfaiteurs. Elles aussi, des ingrates ? 

Et si vouloir faire le bien de gens que l'on méprise n'était pas un bon moyen de gagner des élections ? 
When we listen, when we keep our minds and hearts open, we hear the pain in a neighbor’s voice when he describes the devil’s choice he faces on Election Day. (The Atlantic)
(Complément : les griefs qui font voter Trump.)