dimanche 20 novembre 2016

Sido

Recueil de nouvelles disparates. Cela commence par des souvenirs de famille, extrêmement brefs. Enfance exceptionnellement heureuse. Puis on vieillit avec Colette. Talent et humour féroce.

J'ai dit que Colette était Mme de Sévigné. Elle est peut-être plutôt le duc de Saint Simon. Le génie de ses portraits et d'être faits de contradictions. De qualités et de ridicules. Moyen de dire son affection ? A la personne, et, peut-être, à l'humanité ? 

Et si le véritable amour n'était pas aveugle ? Et s'il était admiration de la capacité de l'autre à nous surprendre ? à nous "décevoir en bien", comme on dit dans certaines provinces ?