samedi 24 décembre 2016

Daniel Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit parle à France-Culture. Pas grand chose à déclarer sur 68. Au mieux, infortunes d'un élève un peu dissipé. Rien à voir avec "le pouvoir est dans la rue". Tout de même, on apprend que tous les révoltés n'étaient pas de la même nuance de rouge. Daniel Cohn-Bendit était  "libertaire", c'est à dire Arendt / Proudhon, l'antithèse des Marxistes et des Trotskistes. 

Et, effectivement, c'est un libertaire. Il a fait ce qu'il a voulu, sans être attaché à grand chose. Je ne sais pas s'il est propriétaire de quoi que ce soit, mais il n'aurait pas eu besoin de l'être. Il aurait pu dire "la propriété c'est le vol", et vivre en accord avec ses principes. Ce n'est pas donné à tout le monde. Peut-être est-ce plus sa vie que ses paroles qui méritent d'être un modèle ?