dimanche 4 décembre 2016

Rhétorique

N'avez-vous jamais été frustré de constater que vos raisonnements ne convainquent personne ? (Y compris lorsque vous êtes enseignant.) Il est simple de comprendre pourquoi. Imaginez vous à la place de "l'autre". Vous allez vous méfier. Même, spontanément, soupçonner une tentative de manipulation. 

L'art de convaincre sans rencontrer la méfiance s'appelle, depuis les Grecs, la rhétorique. (L'art de l'usage de la raison est la dialectique.) La rhétorique est une sorte de méta langage. Elle dit : faites moi confiance, ce que je fais est bien. Dans ces conditions, il est inutile de vous esquinter le cerveau à comprendre ce que je vais faire (ce qui est l'objet de la dialectique). Exemple :

"L'establishment" représenté par Mme Clinton a un discours de bons sentiments. Mais une partie de l'électorat constate que sa situation s'est dégradée alors que celle de l'establishment s'est améliorée. L'électeur en déduit que establishment = profiteur. Bon sentiment = manipulation. Le comportement de M.Trump fait alors passer le message : je ne suis pas l'establishment, je suis, comme vous, sorti d'un film de Clint Eastwood.