dimanche 29 janvier 2017

Culture pop

Un article disait que M.Obama avait été le prince de la "pop culture". (C'est aussi vrai de Mme Obama.) C'était un arbitre du bon goût en termes de série télé, et l'hôte idéal des talk shows... Aux USA, on appelle cela "pop culture". C'est la culture du peuple. Je ne pense pas qu'il y ait d'équivalent en France : il n'y a plus véritablement de "peuple", au sens "classe populaire". La bourrée corrézienne est ce qui s'en rapproche le plus ?

Cette culture est devenue celle de Bob Dylan et Joan Baez. C'est maintenant une culture d'intellectuels riches. Elle a ses revues, comme Rolling Stones, ou les Inrocks en France, et toute une industrie de critiques érudits. C'est un art de vivre. Et si l'intellectuel avait cru que comprendre le peuple c'était jouer du rock, et fréquenter les stars du show biz ? Et s'il avait fini par penser qu'il était le peuple ? Après tout, la pop music a créé une grande ferveur. Il pouvait être pardonné d'estimer appartenir à un mouvement populaire. Ce n'est plus le cas.

Le plus étrange dans cette histoire est la France. En effet, l'équivalent de Bob Dylan chez nous, c'est Renaud. Mais, dans l'ensemble, la tendance "peuple" a pour base une culture qui n'est pas la nôtre.