jeudi 12 janvier 2017

Développement des élites

Drame de la pauvreté. Les enfants des campagnes américaines vont jouer dans les bois au lieu de faire leurs devoirs scolaires. Voici ce que j'ai lu dans un journal américain, atterré. Au même moment on est navré de la médiocrité de l'enseignement. Étrange retournement des choses. L'artificiel, bon marché, a remplacé le naturel. 

Il n'en a pas toujours été ainsi. L'idéal anglo-saxon, Oxbridge, c'est l'homme épanoui, qui cultive ses talents sportifs et sociaux, tout autant qu'intellectuels. Le polytechnicien était aussi bâti sur ce modèle : c'était un homme d'action, un militaire, bon en tout, y compris en lettres. L'idéal grec. La tête remplie à craquer a remplacé la tête bien faite, l'esprit sain dans un corps sain. Est-ce durable ?