vendredi 13 janvier 2017

Homme possédé

Le monde de Musset et de Mauriac était bien loin de la théorie du genre. Au moins dans le haute société, la femme était un objet de fantasme. L'homme rêvait de posséder son âme, bien plus que son corps. (En fait, l'un était lié à l'autre.) Mais, c'était parfois le contraire qui se produisait. Mauriac décrit, par exemple, une situation que les psychologues qualifieraient "d'emprise". La femme a fait de l'homme un pantin. Sa raison a subi un court circuit, il ne s'appartient plus. A se demander si notre société n'a pas plus libéré l'homme que la femme...