samedi 7 janvier 2017

La fin du monde

Certains physiciens expliquent l'univers par l'homme. Si nous pouvons le comprendre, en trouver les lois, c'est parce qu'autrement nous n'aurions pas pu y vivre. En même temps, l'homme est destructeur. Non seulement, il détruit la nature, mais il détruit sa propre société. Schumpeter parle de "destruction créatrice". Les MBA en ont déduit que "l'élite globalisée" devait accélérer au maximum la destruction pour stimuler la création.

La question qui se pose, comme dans l'homme au cerveau d'or, est : et si la "destruction créatrice" épuisait la "compréhensibilité" du monde par l'homme ? Sa capacité à y vivre ?