mardi 24 janvier 2017

Le cours de marketing du professeur Trump

Qu'est-ce qui a pavé la voie qui a mené M.Trump à la présidence ? Une émission de télévision. Il a compris que des valeurs opposées à ce que prêche Hollywood et les médias, la société en général, faisaient vendre. Preuve supplémentaire : M.Trump n'a pas une célébrité pour lui. Ce qu'a fait M.Trump s'appelle une étude de marché. Ouvrez un cours de marketing et tout s'éclaire. 

Kotler, Marketing Management
Voici ce que donne l'étude : l'axe du mal n'est pas couvert par les médias ! Même s'il ne représente que 40% de l'Amérique, c'est gigantesque. (D'autant que c'est vrai de l'Europe continentale.) Comment exploiter ce marché ? M.Murdoch en donne une idée. Mais la technique de M.Trump est plus subtile. C'est celle du "capital de marque". Il met son nom partout.  Cours de MBA : ce qui vaut le plus cher dans une entreprise, c'est son nom, la marque. Parce qu'on lui associe une expérience. Quoi de mieux, dès lors, que président des USA ? Quel meilleur héritage laisser à ses descendants ? Et sa communication "post truth" ?? Lorsqu'il dit qu'il n'y a jamais eu autant de monde à une intronisation, c'est faux. Mais c'est ce que veut entendre son électorat. Et ce d'autant plus qu'il est pauvre, et qu'il a fait un gros sacrifice financier pour se payer le voyage. Bref, c'est très bien joué. Bases des techniques de communication. (Mieux : dans ce cas, l'Eglise dirait que c'est un pieux mensonge : le bon communicant est doué d'empathie.)

Ries et Trout, le marketing guerrier
Cette communication a un avantage redoutable : elle enfonce ses adversaires dans leurs préjugés. La faille de l'intelligentsia, c'est de se croire supérieurement intelligente. Vos forces sont vos faiblesses ! L'art de Sun Zu est celui du businessman disent Ries et Trout.

(Hitler a exploité la bêtise de l'intelligentsia avant M. Trump. On peut être inquiet. Au moins, pour le moment, le Reich que M.Trump veut installer sur Terre est de dimension raisonnable, et pas de mille ans...)