lundi 30 janvier 2017

Style république

Je me suis mis à lire des auteurs d'avant guerre. Surprise. Je les croyais des barbons ennuyeux. Or, leur style est simple, court, dynamique, avec une sorte de modestie, mais aussi d'efficacité. Ils font passer beaucoup en peu de mots, et surtout l'amour de la vie. Je le nomme : style république. Il commence avec Victor Hugo. Il s'oppose au style ancien régime de Mme de Sévigné, du cardinal de Retz ou du duc de Saint Simon, qui s'achève avec Chateaubriand (un faiseur, si l'on veut me croire). 

Curieusement, de cette période nous ne retenons que Proust, et ses constructions bancales, ou Céline. Pour moi Céline s'écoute écrire. Il fait du style pour le style. Il n'y a plus de coeur, que de la mécanique. Il annonce l'art moderne. Il ne crée qu'en fonction du marché. Le style de notre temps est le style spéculation.