dimanche 19 février 2017

Crime contre l'humanité

La colonisation est un crime contre l'humanité, dit M.Macron. Curieusement, personne ne s'est demandé ce que cela signifiait. 

La notion d'humanité est récente. Chaque groupe humain semble avoir toujours pensé qu'il représentait à lui seul la race humaine. Et donc que les autres hommes étaient une race inférieure, ou une étape primitive de l'évolution. D'ailleurs beaucoup de noms de peuples signifient "les hommes", ou quelque-chose d'approchant (Pakistan : le pays des purs ; l'Empire du milieu : c'est le milieu qui fait fonctionner le monde...). 

La notion de crime contre l'humanité serait née en réaction aux crimes nazis (cf. Stéphane Hessel). Mais "humanité" était une idée des Lumières. Les France républicaine et radicale ont colonisé, notamment l'Europe, au nom de l'humanité !  Il s'agissait de libérer les peuples de leurs chaînes. Et l'on ne faisait que suivre l'exemple du Christianisme et de l'Islam. Ils apportaient la vraie foi. D'ailleurs, les missionnaires ont précédé les colons, et leur ont survécu. Quant aux colons, comme le montre Camus et comme on l'a vu aux USA, en Australie, au Canada et ailleurs, étaient généralement de pauvres diables. 

C'est donc depuis peu que la colonisation est un crime contre l'humanité. Sommes-nous criminels ? La soft power, la conquête par l'influence (sournoise) de la culture, est-ce une forme de colonisation ?...  Ce n'est pas en faisant de l'explication de texte que l'on fait parler de soi !