jeudi 23 février 2017

Kenneth Arrow

Kenneth Arrow est décédé le 21 février. C'était un économiste fameux. 

Il se trouve que j'ai lu quelques-uns de ses travaux. Voici comment j'interprète sa vie. C'était un homme de gauche, qui a voulu démontrer par les mathématiques que ce qu'il croyait était juste. Ce faisant, il a lancé, ou contribué à, une mode qui a balayé l'économie. Désormais elle a été une question de théorèmes. L'économiste n'était plus un charlatan, mais un vrai scientifique. Scientifique au sens où l'entendait la technocratie. Quelqu'un qui dit la loi. Sa parole était d'autant plus indiscutable que le jargon mathématique était impénétrable, et qu'il masquait des hypothèses indigentes.

Curieusement, Arrow a utilisé les travaux de Condorcet, mais il a aussi retrouvé son esprit. Condorcet croyait, avec les Lumières, qu'il y avait des lois naturelles que la raison pouvait percevoir. Il en résultait un modèle que l'expérience pouvait paramétrer. Condorcet pensait, par exemple, avoir résolu le problème des "trois corps" (calcul exact de la trajectoire de trois corps, Terre, Lune, Soleil, soumis à leur attraction respective). Or, Poincaré a montré que ce problème n'avait pas de solution. De là, la théorie dite "du chaos". Ce qui est heureux pour nous. Car les Lumières nous voulaient déterminés. Marionnettes.

Avec Arrow, c'est peut-être le dernier homme des Lumières, le dernier des "modernes", qui disparaît.

(NYT sur le même sujet.)