lundi 27 mars 2017

Dans la tête de Vladimir Poutine

Qui sont les philosophes qui influencent Vladimir Poutine ? Ce livre est une occasion de découvrir quelques penseurs russes connus ou non. Mais M.Poutine ne semble guère influençable. Il cherche un fondement idéologique à une Russie qui n'a plus de repères. Et il pioche à droite et à gauche ce qui lui paraît utile. Apparemment, son idée est que tout ce qui est russe est bon. A condition d'éviter les excès idéologiques. Il tente donc une synthèse des grands thèmes qu'ont agités les penseurs russes, depuis toujours. En particulier, le rôle du peuple russe, et celui de l'Europe, tour a tour adorée et honnie. Il semble aussi faire preuve d'un certain pragmatisme. 
L'Europe est en déclin économique et en décadence morale (...) une petite bande d'ultra modernistes, inspirés par les théories du genre américaines, chercheraient subrepticement  à imposer à la population des changements anthropologiques majeurs.
L'URSS n'était pas un pays, mais un concept. Avec Validimir Poutine, la Russie est à nouveau le nom d'une idée.
En fait, M.Poutine aurait accepté l'économie de marché. Sa stratégie serait d'y réussir à la soviétique. C'est à dire par une forme d'impérialisme expansionniste qui s'appuie sur une doctrine, et des satellites. Cette doctrine, c'est le "conservatisme identitaire". C'est un retour aux valeurs fondatrices de la nation (des nations, en général). C'est le rejet du "libéralisme" au sens contre-culture américaine, maintenant dominante. C'est aussi le désir de régénérer l'Europe. Et les satellites ? Ce sont les partis populistes. Mme Le Pen a remplacé M. Thorez. 

(ELTCHANINOFF, Michel, Dans la tête de Vladimir Poutine, Babel, 2016.)