jeudi 23 mars 2017

Djihadisme

Hier soir, j'écoutais Gilles Kepel. Il disait que, en débit de toute sa lenteur, la police jacobine avait fini par prendre la dimension du terrorisme djihadiste et le démanteler. Ce qui expliquerait qu'il doive se rabattre sur l'Angleterre et l'Allemagne, et ce qui ferait mentir ceux qui prédisaient une vague d'attentats, favorable au FN. 

Espérons, au moins pour la France, qu'il a vu juste. 

(Le djihadiste est un allié objectif du FN, puisque les réactions de ce dernier stigmatisent les immigrés, ce qui renforce les rangs des djihadistes.)