lundi 13 mars 2017

L'ère de la nuisance

M.Erdogan prépare une élection, un peu incertaine. Alors, il traite les Allemands de Nazis. Voilà qui est bon pour sa côte de popularité. Plus M.Trump multiplie les contre-vérités, plus il confond ses intérêts et ceux de la nation, plus il est populaire, et plus il s'enrichit. Est-ce la nuisance qui donne le succès ? 

Comme la "post truth" n'est que le comportement de la "post modernité", MM.Erdogan et Trump ne résultent pas d'une génération spontanée. Chaque gouvernement européen a trouvé intelligent, jusqu'au Brexit, d'accuser l'Europe de tous les maux. Alors que l'Europe ne faisait que ce que voulaient nos gouvernants, en particulier les Anglais. L'Europe est devenue synonyme de "bouc émissaire". A tel point que MM.Trump et Erdogan tapent sur elle, pour se faire aimer des leurs. Et ce n'est qu'un exemple. Banalité du mal d'Hannah Arendt ? L'enfer est pavé des petites lâchetés des gens bien ?