mardi 14 mars 2017

Les deux sources de la morale et de la religion

Voici ce que j'ai compris. Ce qui explique le "progrès", l'histoire de l'univers, ce sont deux forces. Nécessaires, et en conflit. Il y a celle qui pousse le monde à se transformer, à "s'ouvrir", l'élan vital. Et il y a celle qui "ferme", qui maintient la cohérence du monde. Elle s'oppose donc au changement. Si bien que le progrès avance par "big bangs". Soudainement apparaît un tout cohérent. Un écosystème, dirait-on. Il semblerait que l'élan vital se divise, à chaque fois, en des soeurs ennemies. Ce faisant, il s'arrête. Il y a par exemple l'instinct de l'animal d'un côté, et l'intelligence de l'homme de l'autre (Pour Bergson, l'intelligence est un outil, pratique relativement vil). Mais, aussi, pour l'homme, "l'intelligence fabricatrice", et "la religion statique" ou "fabulatrice". La religion est là pour éviter que l'intelligence fabricatrice ne se prenne comme une fin en soi et ne détruise le monde. Mais cet équilibre n'est-il pas dynamique ? Chaque force semble avoir une volonté de connaissance. Si elle rencontre un obstacle, et est mise en déroute, la seconde voie sera empruntée. Elles peuvent, aussi, se rejoindre. Actuellement, il n'y en a que pour le corps. Par le prolongement des machines, il est devenu gigantesque. L'esprit est son parent pauvre, de plus en plus négligé. 

Bergson aimerait éviter cette séparation. Il veut garder l'élan vital en une pièce. Mais, au préalable, il faut en retrouver la trace. Heureusement, comme pour le Big Bang, il en demeure une sorte de "rayonnement fossile". C'est ce qui est au delà de l'intelligence. Il est capté, en partie, par quelques mystiques. Ils sont, au moins parfois, inspirés par lui. En fait, cet élan vital, c'est Dieu (quelle que soit la définition du mot), et l'amour. Il ne produit pas la contemplation mais l'action. Une action qui fait triompher, donc, l'amour. Et, en particulier, abolit les conflits entre hommes. Si nous parvenions un instant à coïncider avec l'élan vital, nous saurions ce que signifie être dieu. Peut-être les machines vont-elles nous le permettre ? Si elles étaient correctement utilisées, elles nous dégageraient des contingences matérielles, et rendraient possible une nouvelle avancée du progrès.