dimanche 16 avril 2017

Journalisme

Un des ministres les plus brillants du gouvernement Cameron devient éditeur d'un quotidien. Tradition anglo-saxonne. La presse joue son rôle de presse : elle informe et elle fait réfléchir. Elle informe, c'est le journalisme d'enquête ; elle fait réfléchir, les intellectuels les plus brillants y écrivent. 

Pourquoi n'en est-il pas ainsi en France ? Peut-être parce que les journalistes se prennent pour des intellectuels, qu'ils nous assomment de leurs pensées communes, et qu'ils n'enquêtent pas. Mais aussi parce que les intellectuels ne savent pas écrire pour la presse. D'ailleurs, nous restent-ils des intellectuels ? Proudhon, c'est fini.