mardi 18 avril 2017

On s'y père

Vichy et le Vel' d'hiv'. M.Macron répond à Mme Le Pen qu'elle est la fille de son père et que, lui,  il est du côté de M.Chirac, qui a reconnu la responsabilité de "La France". On s'y perd.

Car, M.Le Pen aimait plus les idées de Vichy que celles de Gaulle, non ? Or, Mme Le Pen se justifie par de Gaulle. Elle trahit son père, non ? Et M.Chirac ? Ne se disait-il pas gaulliste ? Sa reconnaissance de la culpabilité de la France n'est-elle pas une trahison de son père spirituel, le général de Gaulle ? Et M.Macron ? Il partage l'opinion de "l'élite", alors qu'il se dit "anti-sytème" ?

Et si le problème du pays était là ? Et si, au lieu de penser gagner les élections grâce à de grandes idées, nos politiques se préoccupaient de nos problèmes quotidiens ? Peut-être qu'on parviendrait à les résoudre. Et qu'un peu mieux dans notre peau, nous pourrions traiter ces questions complexes avec un peu plus de hauteur d'esprit ?