vendredi 12 mai 2017

Investissement d'avenir

Si le numérique est destructeur (un précédent billet), à quel saint se vouer ?

En fait, il y a des entreprises qui ont un potentiel. Mon expérience n'est peut être pas statistiquement significative, mais ce que je vois de la PME lorsque je travaille pour elle prouve un potentiel de transformation bluffant. De même, j'ai mené à répétition des études qui montrent que des technologies qui ressortissent au big data pourraient changer des pans entiers de l'industrie. 

Pourquoi cela ne bouge-t-il pas ? Une question de conduite du changement. Aujourd'hui, le numérique est positionné comme "remplaçant" du traditionnel, alors qu'il devrait être un facilitateur (dans ma jeunesse, on disait "enabler"). Pourquoi n'en est-il pas un ? Parce que cela demanderait au dirigeant de se retrousser les manches pour changer son entreprise, et qu'il est bien plus agréable de manier de grandes idées dans le calme de ses appartements présidentiels.