mardi 2 mai 2017

La métamorphose des cloportes

La bonne société serait-elle faite de cloportes métamorphosés ? Y aurait-il un ancien malfrat derrière chaque citoyen ? Très bon dialogues, très bons acteurs, mais vraiment très très noir. A commencer par la pellicule. Kafkaïen, comme son titre, même. 

Portrait de la France d'après-guerre ? On y avait beaucoup trafiqué, et fait beaucoup d'actions que la morale réprouve. C'est certainement ce qu'Alphonse Boudard, d'un livre de qui est tiré le film, avait constaté.

Film de Pierre Granier-Deferre de 1965.