mercredi 10 mai 2017

Miracle et changement

Qui aurait parié un kopeck sur les chances de M.Macron quand il est sorti du gouvernement ? Certes il n'a fait aucune erreur. Mais il aurait suffi que M.Hamon parte à droite plutôt qu'à gauche, ou que M.Fillon, élégamment, démissionne, pour que l'histoire soit totalement changée. 

On retrouve les théories de Bergson. Le changement est un miracle. Pas au sens mystique du terme, mais à son sens probabiliste. C'est peut-être ce qu'entendait Pascal par son fameux "pari". En tout cas, c'est ce qui fait que l'avenir n'est pas prévisible, et que nous ne sommes pas déterminés. 

Seulement, ce que dit aussi Bergson, c'est que le hasard ne se trouve pas où on le croit. Bergson, utilise l'exemple du sable. Si vous mettez la main dans le sable, ses grains vont s'auto organiser. Ils vont obéir à la logique du système auquel ils appartiennent, dirais-je. De même, MM. Hamon et Fillon ont probablement eu le comportement que dicte le système politique français. Il étaient peut-être condamnés. Ce qui est surprenant, c'est que M.Marcon, intuitivement si l'on en croit Bergson, ait trouvé comment exploiter ce système. 

(Reste maintenant à faire le miracle au sens premier du terme. Comme les grains de sable, nous pourrions en être les premiers acteurs.)