lundi 1 mai 2017

M.Macron fait peur

M.Macron fait peur. Y compris au patronat ! Pourquoi ? Parce qu'il représente la finance. Mme Le Pen rassure. Paradoxe, disait France Culture. Ma théorie :

Le management des entreprises ressemble à M.Macron. Il est jeune, beau, dynamique, bien pensant. Depuis des décennies, il produit des transparents et des raisonnements imparables. Au début, on les a crus. Puis on a vu qu'ils produisent des licenciements et des conditions de travail de plus en plus dures. Et cela sans que l'on puisse en voir la fin. Et cela pour beaucoup de monde. Y compris des gens qui ressemblent à M.Macron. Quant à la classe Macron, sa fortune ne fait que croitre. Démesurément. Cela, l'électeur l'a vécu dans sa chair. Et, quand il voit M.Macron, il a un réflexe pavlovien. 

Le principe de ce que l'on appelle aujourd'hui le "progrès" est de faire des perdants, de plus en plus de perdants. Et c'est revendiqué. Et cela fait peur. De plus en plus peur. Actuellement, M.Macron attaque Mme Le Pen sur le terrain du nationalisme. Erreur. C'est son message initial qui était juste. Il doit démontrer que le progrès peut être bon pour tous. Or, il a un formidable atout pour réussir. Comme l'ont prouvé les Vikings et beaucoup d'autres, il n'y a pas mieux qu'un voleur pour faire respecter la loi.